SPACEC-CSN

Syndicat du personnel administratif du CIUSSS de l’Estrie-CHUS (CSN)

Équité salariale : Déploiement d’une gigantesque bannière à l’Hôpital Fleurimont (CHUS) pour un règlement pour le personnel de bureau et de l’administration 

Équité salariale: Déploiement d'une gigantesque bannière à l'Hôpital Fleurimont (CHUS) pour un règlement pour le personnel de bureau et de l'administration
11 MAI 23
 
Équité salariale : Déploiement d’une gigantesque bannière à l’Hôpital Fleurimont (CHUS) pour un règlement pour le personnel de bureau et de l’administration 
 

Sherbrooke, le 10 mai 2023 — Des militant-es de la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) de l’Estrie ont déployé une gigantesque bannière à l’Hôpital Fleurimont (CHUS) pour réclamer un règlement des plaintes de maintien de l’équité salariale pour le personnel du bureau et de l’administration.

Entre autres, les agentes administratives, les adjointes à la direction et à l’enseignement universitaire, les acheteuses, les secrétaires médicales et juridiques, postes majoritairement occupés par des femmes, attendent depuis près de 12 ans que le gouvernement règle les plaintes de maintien de l’équité salariale de 2010 et 2015. Dans le réseau de la santé, c’est environ 30 000 travailleuses et plus de 2000 en l’Estrie du secteur bureau et de l’administration qui attendent toujours leur dû, alors que l’on fait face à un manque criant de personnel.  

« Nous souhaitons un engagement ferme de la part du gouvernement afin que le Conseil du trésor donne le mandat de régler les plaintes. Ça fait plus de 12 ans que ces travailleuses attendent qu’on reconnaisse les transformations dans leur travail et la juste valeur de leur emploi. Il est temps de mette fin à cette discrimination et que la Loi sur l’équité salariale soit respectée », lance Carole Duperré, représentante de la catégorie 3 à la FSSS CSN. 

« Ces emplois, traditionnellement occupés par des femmes, sont depuis trop longtemps dévalorisés par rapport aux emplois traditionnellement occupés par des hommes.  Qui plus est, le rôle de ce personnel de soutien a grandement évolué au fil du temps. Ces gens demeurent plus que jamais indispensables au bon fonctionnement des établissements du réseau. C’est pourquoi nous réclamons que le gouvernement règle les plaintes de maintien de l’équité salariale le plus rapidement possible. » Julie Bolduc, Vice-Présidente du Conseil Central de l’Estrie.  

« Nous continuerons de nous mobiliser jusqu’à obtenir gain de cause. Ce n’est pas normal que ces femmes doivent attendre depuis si longtemps pour que le gouvernement les reconnaisse. En Estrie, nous avons un taux de roulement de 25% dans la dernière année pour le personnel de bureau et de l’administration. En pleine pénurie de personnel, le gouvernement doit saisir l’occasion et régler les plaintes au plus vite! Il est plus que temps de mettre fin à cette iniquité! », explique Marianne Emond, Présidente du Syndicat du Personnel administratif du CIUSSS de l’Estrie – CHUS – CSN. 

SIGNONS LA PÉTITION: https://fsss.qc.ca/petition-equite-cat-3/

À propos de la FSSS-CSN  

Le Syndicat du Personnel administratif du CIUSSS de l’Estrie compte près de 3 000 membres et est appuyé dans cette revendication par le Conseil central de l’Estrie rassemblant plus de plus de 12 000 travailleuses et travailleurs, ainsi par la Fédération de la santé et des services sociaux (FSSS-CSN) comptant plus de 145 000 membres dont près de 120 000 dans le secteur de la santé et des services sociaux. La FSSS est la plus grande organisation syndicale dans le secteur de la santé et des services sociaux et dans les services de garde. La FSSS-CSN agit en faveur d’une société plus équitable, plus démocratique et plus solidaire.